Horaire et description des activités de diffusion de la recherche et évaluation

La plus récente activité a eu lieu en mai 2017.

 Vendredi 19 mai 2017 – 13h – TamTam café

Horaire détaillé

Bloc 1 : organisation des soins

ÉVALUATION DE LA COLLABORATION INTERORGANISATIONNELLE AU SEIN DE SPOT

Esther Samson, candidate à la maitrise en santé communautaire, volet évaluation, U. Laval

Au cours de la dernière année, plusieurs membres organisationnels de SPOT ainsi que des représentants des points de services et de l’équipe SPOT ont généreusement participé à l’une ou l’autre des activités de collecte de données dans le cadre de mon mémoire de maitrise sur la collaboration interorganisationnelle au sein de SPOT. Cette présentation se veut un partage des premiers résultats de ces travaux et une occasion d’échange sur les enjeux de la collaboration dans le contexte très particulier et novateur de la clinique SPOT.

Projet de recherche ESPI (Équipes de Soins Primaires Intégrés (ESPI)) : mise à jour sur le projet

Arnaud Duhoux., Professeur adjoint, Faculté de sciences infirmières, Université de Montréal

Examiner les innovations pour soutenir les patients en situation de défavorisation ayant des besoins de soins de santé communautaires complexes et intégrés : résultats préliminaires pour la clinique SPOT

Sophie Dupéré, Christine Loignon, Lynda Benhadj et Jacinthe Brisson

Bloc 2 : Enseignement

 Approche structurée à la formation interprofessionnelle : production d’un Guide-outil au sein d’une recherche-action réalisée à SPOT

Geneviève Olivier-d’Avignon, coordonnatrice de la recherche et de l’évaluation à SPOT

Les apprentissages retirés d’une expérience de stage à La Maison Bleue et leur applicabilité aux pratiques en première ligne : protocole de recherche

Julie Massé, MBA, étudiante à la maîtrise en santé communautaire avec mémoire et au certificat sur la diversité culturelle, Université Laval

Le protocole de recherche présenté s’intéresse aux expériences organisationnelles de première ligne « alternatives » développées au Québec pour répondre de façon adaptée aux besoins en santé des populations vulnérables et caractérisées par leur mission de formation et d’enseignement. Bien qu’il soit reconnu que les caractéristiques des milieux de stage dits “alternatifs” font en sorte que les étudiants qui y transitent sont exposés à un environnement d’apprentissage porteur d’une culture et de valeurs distinctives, la littérature ne permet actuellement pas de conclure au sujet de ce que les stagiaires retiennent de leur expérience dans de tels contextes et s’ils arrivent à maintenir et actualiser ces apprentissages dans leur milieu de pratique en première ligne. L’étude voudra donc explorer ces enjeux du point de vue de médecins ayant transité par un tel milieu de stage dans le cadre de leur parcours de formation clinique et oeuvrant aujourd’hui en première ligne, au Québec.

PAUSE

Bloc 3 : Santé des femmes

Se mobiliser pour la santé des femmes de la région de la Capitale-Nationale!, projet de recherche du RGF-CN et de la la Chaire Claire-Bonenfant

Annie-Pier Bélanger, Anne Lablanc et Dominique Trembaly

Projet d’intervention en physiothérapie: prise en compte des besoins et des facteurs psychosociaux des femmes fréquentant SPOT. Vers une gestion du stress et des douleurs par la relaxation, la pleine conscience et le mouvement.

Hubert Bellavance-Roy et Gabriele Leblanc, étudiants à la maîtrise en physiothérapie à l’Université Laval

Sonder les besoins des femmes lors des blocs de soins ainsi qu’au sein d’ateliers collaboratifs avec 5 organismes partenaires de SPOT travaillant avec des femmes de la région de Québec

Lucie Mayrand, étudiante sage-femme de 3e année, Université de Trois-Rivière

–         5 à 7    –